Imaginatio Vera II – New video clip

and last articles :
★ On NTS Live: https://www.nts.live/artists/105557-hassan-k

Les oreilles curieuses : « Cela va faire bientôt une décennie que Hassan K saura mélanger les genres et nous retourner le cerveau maintenant. Le musicien franco-iranien basé à Lille prône pour le mélange des styles pour en faire une fusion musicale complètement barrée et expérimentale. Et c’est exactement ce que l’on retrouve sur leur nouvel album qui s’intitule Isteghna. »

ISTEGHNA ♦ New album

Hassan K. ‘s new full-length album is finally available on digital files and vinyl! Imaginary world, waking nightmare, sensitive ecstasy, scholastic humor, Isteghna proposes a psychedelic adventure in the occult of the deep Self, in search of the being of Light.

♥ Artwork: Norma  ♥ Mastering: Nîm

Labels: ♥ Cheap Satanism Records  ♥ Extra Normal Records  ♥ October Tone

The Quiestus : « Hassan K’s Isteghna – the work of French-Iranian based in Lille – is a big, bold helping of what the fuck is going on here?… »

Manifesto XXI : « Si j’avais été vendeur à la Fnac, et que l’on m’envoyait le carton avec les disques du nouvel album de Hassan K, je les aurais laissés au carrefour de tous les rayons. On en voit passer des styles de musiques « inclassables », mais rien ne vous prépare à cet album. »

Muzzart : « Des contrées salvatrices, dont les reliefs surplombent le tracas et lui substituent une fantaisie, une forme de démence musicale en sacré pied de nez au lissé ennuyeux, au normé sans relief ni idées. »

Kiblind : « Hassan K nous embarque dans une cavalcade rocambolesque perse. »
A Decouvrir Absolument : « C’est un disque à la folie douce, à la mémoire vive et aux contrastes décapants. »

HomeCooking Share  » Isteghna est à écouter très fort, non seulement pour en capter les détails mais aussi pour s’assurer d’entrer dans une forme inévitable de transe.  »

La Face B : « Un voyage spirituel qu’illustre à merveille la musique instrumentale de l’artiste. »

General Pop : « On croirait voir le prochain Nick Park. »

★ Litzic : « Ce clip est un petit délice d’imagination et nous transporte dans un univers complètement à part. »

Mes enceintes font defaut : « À la recherche d’un album bourré d’énergie et de créativité? C’est pour vous ! »

Alternative Radio : « Encore un disque dingue du franco-iranien Hassan K qui perfectionne sa formule musicale à base d’electro, de metal extrême, de surf-music et folklore perse. Génialement fou ! »

La grosse radio : « L’art de la manipulation atteint tout de même son paroxysme avec « Malakût », (« pièce neo-classique vs. double-pédale ») où des synthés ultra-agressifs se la donnent avec un orchestre à cordes, une composition orageuse et flippante se terminant en happy end sur une référence au « Bolero » – grande classe. »

Gardgiri – Kiblind

Avant première du clip Gardgiri sur Kiblind <3 kiblind

Muzzart – ITW

Cool interview dans Muzzart, l’occasion de parler de la prochaine sortie d’album !


LE PARTY DE NOËL #6 • USÉ + ABSCHAUM + HASSAN K + HUMAN FLY LAC 20181214

SerendipLab | CCL

While waiting for the next album, a few releases on two remarkable compilations.


Full compilation of –> SerendipLab.


Full compilation of –> Ceuceuleu.

EURONOISE

EuroNoize is a project researching the relationship between art and DiY music scenes in Europe across several platforms, structured around an alternative music showcase modelled on the Eurovision Song Contest, in which musicians will be invited to consider the interplay of local and global identities in representing their country with a specially commissioned song and video. The project is curated by Pil and Galia Kollectiv and is a collaboration between the University of Reading, Kunsthall Oslo and ARE Prague.

Uma menina e um braço de mar

My friend ❤ Rettriger ❤ from Brazil invited me to participate to his latest album. I did some mermaid voices, play oriental guitar on his first track.

Japan

jp
Tokyo @ Kagurane | Nagano @ Give me little more | 20.02 Tokyo @ UFO | 19.02 Osaka @ BEARS | 18.02 Kochi @ Chaotic Noise | 17.02 Okayama @ CRAZY MAMA | 16.02 Yamaguchi @ Hofu 印度洋
❤️ JAPAN TOUR WAS WILD ❤️

Bakhtak incantation

« Mais l’ultra-favori pour le titre de concert le plus chelou a tout pour être attribué à Hassan K dont l’album revient à bouffer en même temps de la musique traditionnelle iranienne, un émulateur de Nintendo 64 ou encore du surf garage tout droit sorti des 60’. Tout un monde. »

Gonzaï

« À l’instar des génies Mike Patton et consorts, Hassan K mêle folklore et nouvelles technologies, occident et orient, surf music et bellydance, swing et metal… Improbable ? Impeccable. »

Magic RPM

Rootronica – Arte tracks report

« Hassan K, one-man-band et bidouilleur d’origine iranienne, m’avait mis une belle petite beigne musicale avec « Hykayat: l’exil accidentel« . Le voici de retour avec un cinquième album  intitulé « Bakhtat« , le démon de la paralysie du sommeil. Sa fusion déjantée et schizophrénique entre folklore iranien, électro, metal et surf-music n’a jamais été aussi maîtrisée, riche et réussie que sur cet album. Cet alchimiste des sons réalise une nouvelle fois un alliage parfait entre tradition mystique perse et dancefloor dégénéré. »

Alternative Radio

« Loin d’un orientalisme de bazar, Keyvane Alinaghi investit l’alias d’Hassan K pour transgresser une musique perse aux frontières mouvantes.Hassan K est autant un artiste electro, trad, rock que world. La crainte de la pacotille et de la contrefaçon se dissipe rapidement dès les premières écoutes de ce jeune artiste d’origine iranienne. Se revendiquant plus de Secret Chiefs que d’Acid Arab, Hassan K tisse un pertinent canevas où s’entremêlent orient et occident, organique et digital. Sur ce tapis persan contemporain, on survole des siècles de musiques dans des arrangements généralement voués à la transe. Dans cette tectonique artistique, l’Inde, la culture arabo-musulmane et les influences pop se frictionnent vigoureusement et pacifiquement. Santour, tablas, flûte, guitare, effets analogiques, informatique musicale…à lui tout seul Hassan K rend audible toute la modernité d’une scène musicale méconnue. Si la musique voyage plus librement que les hommes, la curiosité reste son indispensable véhicule. »
Sortir – Bertrand Lanciaux