Rootronica – arte tracks report

février 17, 2018

by — Posted in news

« Hassan K, one-man-band et bidouilleur d’origine iranienne, m’avait mis une belle petite beigne musicale avec « Hykayat: l’exil accidentel« . Le voici de retour avec un cinquième album  intitulé « Bakhtat« , le démon de la paralysie du sommeil. Sa fusion déjantée et schizophrénique entre folklore iranien, électro, metal et surf-music n’a jamais été aussi maîtrisée, riche et réussie que sur cet album. Cet alchimiste des sons réalise une nouvelle fois un alliage parfait entre tradition mystique perse et dancefloor dégénéré. »

Alternative Radio

« Loin d’un orientalisme de bazar, Keyvane Alinaghi investit l’alias d’Hassan K pour transgresser une musique perse aux frontières mouvantes.Hassan K est autant un artiste electro, trad, rock que world. La crainte de la pacotille et de la contrefaçon se dissipe rapidement dès les premières écoutes de ce jeune artiste d’origine iranienne. Se revendiquant plus de Secret Chiefs que d’Acid Arab, Hassan K tisse un pertinent canevas où s’entremêlent orient et occident, organique et digital. Sur ce tapis persan contemporain, on survole des siècles de musiques dans des arrangements généralement voués à la transe. Dans cette tectonique artistique, l’Inde, la culture arabo-musulmane et les influences pop se frictionnent vigoureusement et pacifiquement. Santour, tablas, flûte, guitare, effets analogiques, informatique musicale…à lui tout seul Hassan K rend audible toute la modernité d’une scène musicale méconnue. Si la musique voyage plus librement que les hommes, la curiosité reste son indispensable véhicule. »
Sortir – Bertrand Lanciaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>