Tag Archives: processing

Al-kīmiyā

alkimiya01

Al-kīmiyā (étymologie d’alchimie) se présente comme un laboratoire dans lequel se mêlent images génératives, harmonies sonores et nouvelles lutheries. Projet annexe d’Hassan K., one man band de l’auteur, on y trouve une nouvelle fois les couleurs de l’orient, le folklore perse.

Résidence début mars à l’occasion de la FABRIK NUMERIK, semaine numérique organisée à l’Institut francais d’Agadir.

Boo!

zombie-photographie-conceptuelle-thb

An Interactive Installation for a Large Group of Viewers, 2010


Technical Direction and Art Direction : Keyvane Alinaghi
3D Infography : Simon Lebon
Dedicated software development : Damien Marchal
With support from the DICREAM, the EnsadLab, as part of the school’s research program on relational set-ups. Additional support from the IRCICA (CNRS computer science research).

nice review here: http://www.creativeapplications.net/processing/boo-processing/

The unusual component of this scene is the strange behavior of the zombies. When run away from the scene or turns his back to the image, the zombie who had been facing him takes a few akward steps forward. When the viewer looks again at the zombie, the latter stops dead in his tracks. It is as if a mere glance from the viewer—whether expressing curiosity, disgust, or fascination—were enough to awaken a feeling of shyness or shame in the breast of the blood-thirsty creatures.

The esthetics of the installation are those of currently produced video games. The script, however, runs counter to the rules of the genre, providing an unusually negative ending. The zombies end up devouring their victim whenever there are no viewers or when the viewer stays quietly, without moving, peeping at the screen.

Once the zombies have finished their meal, the frame of the scene expands, revealing a new victim. The only changing aspect of the action is the time it takes to eat the victim, which depends on the attitude of the spectators.



Moche Pit

SAMSUNG

Dumb interactive sound, 2009
Keyvane Alinaghi
with the support of EnsadLab.

* Moshing refers to the act in which audience members at live music performances push and/or slam into each other for the purpose of entertainment. It is typically done in an area in front of the stage which is referred to as the mosh pit or simply pit. It is most commonly associated with concerts featuring more aggressive musical genres, such as hardcore punk and heavy metal. The term « mosh » came into use in the early eighties American hardcore scene in Washington, D.C.

Moshing is chaotic and violent. The Moche Pit display requires that the users/performers produce a certain level of agitation in order for the virtual instruments—keyboards, sequencers, samplers, rhythm boxes—to start to play. The higher the energy level, the faster the beat. When the gestures of the performers are jerky, the rythm of the sequence is out of beat ; when the gestures are fluid, musical themes begin to emerge; when the bodies collide, the sound level increases, etc.

These breaks in rhythm and sudden changes of pace are related to the notion of « agogics ». Sound here is directly related to the behavior and energy of the actors/spectators and their game-like interactions.

ATK invaders

atk2

installation interactive, 2008
Keyvane Alinaghi | UVHC, Université de Valenciennes.

ATK est une nouvelle version de quelques célèbres shoot’ em up (en français « mitrailler les tous ! » // Asteroids // Space Invaders//…). Ce sont des jeux dans lesquels le joueur incarne un personnage (souvent sous la forme d’un petit vaisseau spatial) devant détruire des hordes d’ennemis à l’aide d’armes de plus en plus puissantes au fur et à mesure qu’avance la partie. Dans ces versions, un paramètre bien réel intervient dans le déroulement du jeu. Les cours du cac40, reçu en temps réel par le programme influe sur les munitions du joueur: si l’on reçoit des variations positives, tout va pour le mieux, la jauge est au maximum… dans le cas contraire, les munitions s’épuisent jusqu’à que notre vaisseau devienne inoffensif.

ATK invaders reproduit un schéma classique de jeux vidéos, sans se soucier de l’esthétique de celui-ci, en y intégrant des paramètres simples de gestions que l’on retrouve dans les « conflits » financiers actuels. La réalité ramène le ludique à une expérience frustrante.

atk4

Kairo

kairo

Lutherie numérique, 2008
Keyvane Alinaghi, ART ZOYD.

Réalisation d’un nouvel instrumentarium pour le groupe de musique electronique Art Zoyd: interface sensible, visuelle et sonore. Objet aux allures futuristes, utilisable soit par les acteurs soit par les musiciens du groupe, pouvant se fondre dans la scénographie de l’opéra.
Un instrument insolite et visible quasi semblable aux systèmes d’archivages de médias dans le film Minority Report (projections holographiques d’images 2D de vidéos saisissable par la main). Il est basé sur la technologie du « Frustrated Total Internal Reflection », technologie tactile capable d’être soumise à
plusieurs pressions et mouvements simultanés et gérant les repères spaciaux-temporels. C’est une des étapes ultimes dans la conception d’interfaces, avant d’entrer dans l’aire tridimensionnelle.
Cela permet de gérer toutes les tâches habituelles, en enlevant le clavier et la souris, pour donner un accès plus direct, plus naturel et donc normalement plus rapide. Les possibilités tant au point de vue utilisation que conception sont vraiment très importantes.

Z process

index03

Installation interactive, 2008
Keyvane Alinaghi

 

L’ordinateur est devenu notre outil de travail quotidien. Ici un « bug » est introduit dans un ordinateur et réagit
en fonction de la charge de travail à accomplir et des actions menées par l’utilisateur.

Plus la tâche est lourde, plus le travail est sabordé (glitch, bugs, noise)…